Hauptinhalt

Des physiciens à Marbourg luttent contre le coronavirus

Nous espérons tous que les mesures prises par le gouvernement fédéral seront suffisantes pour surmonter la crise du coronavirus et que le système de santé n’atteindra pas ses limites. Si le nombre de cas critiques augmente sensiblement dans les semaines à venir, les équipements de respiration artificielle pour les patients pourraient également se raréfier ici en Allemagne.

Depuis lundi 16/03/2020 à 10 heures, le groupe de travail sur la photonique des semi-conducteurs travaille au développement de ventilateurs simples qui peuvent être fabriqués rapidement et à peu de frais.

Entre-temps, l’équipe s’est agrandie et compte maintenant plus de 30 personnes ayant des connaissances dans divers domaines, dont des techniciens de l’hôpital universitaire et d’autres membres du département. L’équipe est en contact étroit avec les médecins.

Actuellement, nous travaillons sur différentes solutions pour des lieux ayant des infrastructures différentes.

breathingproject_sr_zugeschnitten.jpg

Photo: Premières réflexions sur la conception de systèmes de ventilation à faire soi-même lundi après-midi.

Pour les endroits où l'infrastructure nécessaire est présente, nous travaillons sur une approche plutôt complexe et puissante: Nous développons un composant pour les appareils CPAP (PPC), afin qu'ils puissent être utilisés comme ventilateurs dans les unités de soins intensifs. Ces appareils sont largement utilisés et disponibles, par exemple en Europe, car ils sont utilisés pour traiter l'apnée du sommeil: environ deux millions de ces appareils se trouvent dans les ménages allemands. C'est une idée intelligente de deux techniciens dont, pour l‘instant, nous ne voulons pas publier le nom pour les protéger de trop de demandes.

Pour les endroits ne disposant pas d'une telle infrastructure CPAP (PPC), nous avons choisi une approche différente: Nous développons des systèmes de ventilation basés sur des «Ambu-Bags» (BAVU) qui sont disponibles en grande quantité à faible coût.

Les appareils de CPAP (PPC) modifiés ne seront pas aussi puissants que les ventilateurs commerciaux modernes.
Ils ne seront probablement pas adaptés aux cas graves et aigus de COVID 19. Pour les premiers soins aux patients souffrant de détresse respiratoire grave, il faut généralement utiliser des ventilateurs commerciaux. Mais après quelques jours, lorsque les patients se sentent un peu mieux, ils ont encore besoin d'être ventilés, mais pas aussi intensément.
Les appareils de CPAP (PPC) modifiés peuvent alors être suffisants pour la ventilation, de sorte que les ventilateurs commerciaux seront à nouveau disponibles pour le prochain patient.

Ce site web fournira des mises à jour quotidiennes sur les progrès du «The Breathing Project» (le projet respiration).

Notre objectif est de rendre ces informations, y compris les notices de montage, accessibles au public.

Nous n’assumons aucune garantie. Il existe des règles strictes pour la construction d’équipements médicaux, auxquelles, bien entendu, nos extensions ou nos autoconstructions ne répondront pas. Si les appareils sont utilisés en cas d’urgence, les médecins devront en assumer la responsabilité.

Le projet est soutenu par le Ministère des Sciences et des Arts du Land de Hesse et le Rotary Club de Marbourg.

Contact:

Prof. Dr. Martin Koch